La présence à l'autre

La présence à l'autre

Marcelle Nuss

 

Aujourd’hui je vais vous parler d’un des ouvrages de Marcel Nuss, écrivain avec un handicap de naissance. Marcel Nuss est un militant œuvrant en faveur de l’insertion et de l’autonomisation des personnes « handicapées ».

J’ai entendu parler de lui pour la première fois en 2013 à la conférence Enjeux et Ethique du handicap à Strasbourg où il a fait un discours d’ouverture sur le thème suivant : Handicap et autonomie : du concept à la réalité. Son discours m’a tout de suite interpellée et m’a donnée envie d’en savoir plus. J’ai donc lu un de ses livres : La présence à l’autre.

 

A travers différents chapitres Marcel Nuss compare l’assistanat et l’autonomie, parle du rapport au corps et de la sexualité et questionne la politique du handicap en faisant un retour objectif sur les lois et leurs applications.

Tout au long de son ouvrage il interroge la pratique des professionnels. Il dénonce des situations extraites du quotidien qui frôlent, voire même induisent la maltraitance. Pour ce faire Marcel Nuss partage avec le lecteur ses expériences, il nous livre son ressentie face aux pratiques de ses accompagnants. « L’accompagnement est un art, art relationnel et humanisant » p108.

 

L’auteur réinterroge les termes : aidant, accompagnant, handicapé, différent… Il apporte un autre regard sur le handicap. « Être handicapé […] c’est être différent », c’est être « autrement capable ».

Il termine son ouvrage sur 2 témoignages de professionnels qui retracent leurs expériences en faisant part de leurs ressentis.

Bref, pour faire simple je conseille. C’est un livre riche en expériences de vie !

 

Extraits du livre

« - L’accompagnement – pas plus que l’accompagnant – idéal n’existe et n’existera jamais  p32

 

 - L’uniforme crée immanquablement une distance avec l’autre et accroît celle qui existe déjà avec les personnes accompagnées. « Je suis     AMP, tu es aide-ménagère », « je suis infirmière, tu es AMP », « je suis cadre, tu es mon subalterne », je suis professionnel, tu es handicapé »,   etc. p54

 

   - Être handicapé, ce n’est pas être moins, c’est être différent. Si je suis moins, je ne suis rien ou pas grand-chose. Alors que, si je suis   différent, j’ai une spécificité. Quelle que soit ma spécificité. p61  »




Écrire commentaire

Commentaires : 0